MENU
Retour à la liste
Carnet de voyage

Nos quarante ans de mariage à bord d’un bateau Nicols !

1e r Mai 2009. Pour notre quarantième anniversaire de mariage, nos enfants nous ont offert une croisière Nicols sur le Canal du Midi. Quelle idée ! Je n’aime pas l’eau. Il fait un vent terrible ! Et bien c’est parti, 6 adultes, 5 enfants de 4 à 10 ans ! Olivier mon fils, est le capitaine à bord. Première croisière mais cela a l’air simple. Après une demi-heure de « cours » il conduit… Finalement c’est bien : le parcours, le canal est magnifique et quel calme, pas de bruit de moteur, pas de bruits de trafic, pas de vent. Nous sommes dans un nid douillet, dans un cocon avec les canards comme agents de circulation et les oiseaux comme musique. Quelle quiétude.

Quarante ans dans la région mais le départ de Bram est une découverte. Cette étape avenante a des parfums d’un autre temps et pourtant les installations sont modernes. C’est une autre vie. Le temps est suspendu, la découverte est à chaque instant pour tous les âges. Après les consignes de sécurité les petits enfants sont les rois. Pour les écluses, des rencontres agréables et tout le monde est volontaire pour la manœuvre pas du tout difficile. Nous glissons.

A l’intérieur, la vie est agréable, facile à organiser. Du coin cuisine, le paysage change lentement mais c’est toujours une découverte, oiseaux, branches, rivages. La table est conviviale et, après la nuit, au petit déjeuner, il n’y a pas de visages chiffonnés. Tous le monde est en forme. Villeséquelande, un nom presque exotique qui fait rêver ; nous avons décidé de nous y arrêter pour passer la nuit. Nous sommes au milieu des arbres et pourtant nous flottons. Nous avons un grand sentiment de sécurité et de communion avec la nature.

Nous déjeunons au restaurant. On vient nous chercher en voiture parce qu’il pleut (tiens c’est vrai ! nous nous en étions à peine aperçu). Au fil de l’eau les villes et les villages sont découverts avec des noms qui sont déjà des énigmes fluviales : Bram, Villeséquelande… Même Carcassonne semble différente. Dame Carcasse, vue de la Capitainerie, est très proche, très belle. Pas de problème de parking pour y aller. Nous allons visiter la Cité, aller dans ce qui semble être un autre monde, plus bruyant, et plus stressant. Et en repartir quand on veut.

Finalement, l’eau c’est bien comme cela. Le week-end a été réussi, serein et poétique à souhait. J’attends le 1 er Mai 2011 pour recommencer…

Véronique L. (Goyrans – 31)

Partager l'article

A lire aussi

Nicols utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.

J'accepte ×